LE BLOG

Dans la Tri-Unité Holistique de l'être

By HAKOVENA

Fruit de mon travail, de mes apprentissages, de mes expériences, de mes découvertes et de mes lectures... que je vous partage ici.
Hakovena - puce magie
Toutes les catégories
Recherche par mot clé

La face caché du Poisson d'avril

Avec ce nouvel article, nous voici à la pêche au poisson d’avril et plus précisément en quête de ses origines. Des temps anciens à nos jours, au-delà de la pêche, et des blagues, une tradition qui perdure et se moque, apportant joie et rire dans les foyers et les rues, transformant un évènement religieux important en une scène moqueuse. Bien qu’il soit difficile de donner une réponse précise quant à pourquoi le 1er avril est spécifiquement associé aux poissons d’avril, son origine remonterait, semble-t-il, au XVIe siècle, en France, et ferait suite à des changements dans le calendrier. Toutefois, hier comme aujourd’hui, le poisson d’avril est une tradition dite amusante et créative, qui permet de partager des moments de rire et de détente avec les autres. Voici donc, ici rassemblés, les quelques informations que nous avons pu obtenir lors de notre quête sur le « poisson d’avril » et tout ce qui se rapporte à la tradition du 1er avril. Derrière cela, pourtant, un évènement majeur dans une religion mondiale, la religion Chrétienne, avec sa fête de Pâques et la résurrection du Christ Jésus. Vous trouverez, sur le blog, un article sur Pâques, si vous souhaitez en savoir plus sur cette fête religieuse.

Une femme dans la rue, avec un poisson accroché sur le dos. -Poisson d'avril : Origine, tradition et symbolique

Origine, tradition et symbolique du poisson d’avril :

L’origine du poisson d’avril n’est pas totalement claire, mais elle remonterait au XVIe siècle en France, lorsque le roi Charles IX a déplacé le début de l’année du 1er avril au 1er janvier. Ainsi, à cette époque, la célébration du nouvel an variait selon les régions. Cependant, le 9 août 1564, le roi Charles IX aurait officiellement déclaré, dans l’Édit de Roussillon, que le 1er janvier marquerait le début de la nouvelle année civile. Il serait ainsi associé au changement de calendrier de l’ancien calendrier julien au calendrier grégorien. Par ailleurs, le 1er avril était associé à la fête de l’Annonciation à Marie.

Cette décision n’aura été adoptée dans le monde catholique qu’un siècle plus tard, sous le pontificat du pape Grégoire XV. Avant cette réforme, les Français avaient l’habitude de s’échanger des cadeaux entre le 25 mars et le 1er avril, pour célébrer l’arrivée de la nouvelle année.

Les personnes récalcitrantes qui continuaient à célébrer le nouvel an en avril étaient ridiculisées par farces sous forme de cadeaux, souvent en leur collant des poissons dans le dos. Suite à tout cela, ces cadeaux ont progressivement évolué vers des plaisanteries et des farces. Ainsi, seraient nées les traditions de cadeaux pendant le nouvel an.

Cependant, il existe plusieurs explications possibles pour l’origine de cette tradition, notamment le lien avec le signe zodiacal du poisson, l’ouverture de la saison de pêche en début de mois d’avril, mois également souvent lié à la fête de Pâques, qui marque la fin du jeûne du carême, durant lequel la consommation de poisson est privilégiée.

Pour d’autres, la coutume de faire des farces le 1er avril pourrait rappeler l’idée d’attraper les gens simples et crédules, à la façon dont les poissons se font attraper par les pêcheurs.

Des traditions similaires existent dans plusieurs cultures depuis l’Antiquité et le Moyen Âge. Dans les pays anglo-saxons, cette tradition est connue sous le nom de « April Fool’s Day ».

De nos jours, chaque année, de nombreuses entreprises, institutions et médias participent à cette tradition en proposant des poissons d’avril mémorables et créatifs dans le but de surprendre et faire rire. Les gens s’amusent ainsi à faire des blagues, des canulars ou des farces à leurs proches en leur faisant croire des choses absurdes ou en leur accrochant un poisson en papier dans le dos sans qu’ils le remarquent. Lorsque le poisson ou la blague est découverte, on s’exclame : « Poisson d’avril ! »

Le poisson et sa signification religieuse :

Devenu le symbole de cette tradition du 1er avril, le poisson était souvent consommé pendant le Carême.

Cette tradition ludique et joyeuse était une façon de mettre de la légèreté et de la bonne humeur dans la vie quotidienne en attendant les festivités de Pâques.

Aujourd’hui encore, le poisson d’avril est une tradition amusante pour faire des blagues et des canulars le 1er avril, apportant un peu de légèreté avant les célébrations de Pâques.

L’origine de cette expression

L’expression « poisson d’avril » aurait ainsi été utilisée pour la première fois au XVe siècle, par Pierre Michault, dans son œuvre « Doctrinal du temps présent », datée de 1466, pour désigner un « entremetteur » chargé de transmettre les lettres d’amour de son maître.

Au XVIIe siècle, cette expression aurait donc évolué pour signifier une « tromperie, mystification traditionnelle du 1er avril ».

Mais ce serait en 1718 que l’expression « donner un poisson d’avril » aura été répertoriée dans le Dictionnaire de l’Académie française, avec le sens d’obliger quelqu’un à faire une démarche inutile dans le but de se moquer de lui.

La face cachée du poisson d’avril

Ainsi, nous savons que Pâques est une célébration essentielle du christianisme, remontant aux premiers temps de cette religion. Elle est ainsi la fête la plus importante et la plus ancienne fête attestée du christianisme. Cette fête commémore la résurrection de Jésus, survenue le troisième jour après sa crucifixion, comme mentionné dans le Nouveau Testament. Les célébrations de Pâques débutent lors de la veillée pascale, précédée de la Semaine sainte, ultime phase du carême.

Les origines du poisson d’avril demeurent, elles, en partie mystérieuses, bien que des traditions similaires existent dans diverses cultures anciennes. Certains lient aussi cette coutume à Pâques, où le poisson était une nourriture importante après le jeûne du carême des chrétiens.

Certaines théories suggèrent d’ailleurs un lien avec la réforme du calendrier au XVIe siècle, lorsque le début de l’année variait selon différentes dates (Noël, 1er mars, 25 mars) selon le calendrier julien, avec le 1er avril associé à l’Annonciation à Marie.

Voilà de quoi porter un autre regard sur les évènements, de voir le monde autrement. Ainsi, alors que certains se réjouissent de la venue du Christ Jésus, festoient comme des frères en partageant des repas à base de poisson, d’autres se moquent en répandant des poissons partout autour d’eux.

Maintenant, si nous regardons du côté de la symbolique du poisson pour un chrétien que pourrait-on y voir comme signification ?

Dans la religion chrétienne, le poisson a une importance symbolique majeure. Dès le Ier siècle, pour les premiers chrétiens, Il est devenu un emblème pour plusieurs raisons. Ainsi, lors des persécutions romaines, le symbole du poisson a été choisi comme signe pour se reconnaître entre chrétiens. Le symbole Ichthus, souvent représenté sous la forme d’un poisson stylisé, était utilisé par les chrétiens pour se reconnaître mutuellement et montrer leur appartenance à la foi chrétienne. Une raison majeure résidait dans le fait que les lettres du mot grec « ICHTUS » pour poisson forment un acronyme signifiant « Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur » : I (Iota) pour Jésus, CH (Chi) pour Christ, T (Theta) pour de Dieu, U (Upsilon) pour Fils et (Sigma) : pour Sauveur. C’est ainsi un symbole historique avec des racines religieuses profondes.

Le comportement du poisson offrait également une leçon de vie pour les chrétiens. Le poisson étant muet, tout comme la vie d’un croyant qui se caractérisait par une rencontre avec Jésus plutôt qu’une revendication. Le poisson nageant à contre-courant symbolise l’amour et le pardon, même envers ceux qui le haïssent. Il ne ferme pas les yeux, rappelant l’attente de la résurrection du Christ.

Pour les chrétiens, le poisson représente aussi la vie dans l’Église. Ainsi, à l’image du poisson qui ne peut pas vivre en dehors de son milieu, le croyant trouve sa place dans l’Église. Dans le contexte du Nouveau Testament, la mer et les eaux symbolisent la mort et les ténèbres, et le poisson est ainsi béni par Dieu.

Nous voici donc face à deux fortes symboliques : la fête de pâques, qui fait référence à la résurrection de Jésus Christ et le poisson, béni par Dieu, apportant au chrétien un emblème fort, puis Jésus Christ, fils de Dieu Sauveur.

Ainsi, avec cette réflexion sur la face cachée du poisson d’avril, nous souhaitions mettre en lumière le contraste entre la signification profonde du poisson dans la tradition chrétienne et la façon dont il est utilisé de manière ludique et moqueuse lors du 1er avril. Alors que pour les chrétiens, le poisson est un symbole sacré associé à Jésus Christ et à la vie dans l’Église, pour d’autres, il sert simplement de motif pour jouer des tours et faire des blagues.

Nous vous invitons ainsi à réfléchir sur la complexité des symboles et des traditions, et à être conscients des différentes interprétations et significations qu’ils peuvent revêtir. Nous souhaitons aussi mettre en lumière la diversité des pratiques et des croyances, tout en soulignant l’importance de la compréhension et du respect mutuel entre les différentes cultures, croyances et traditions.

Manifestation céleste : poisson en nuage Poisson d'avril : Origine, tradition et symbolique

Anecdote : Après avoir écrit cet article de blog ce lundi 1er avril 2024, à l’heure de passer à table, nous avons aperçu dans le ciel, ce nuage en forme de poisson. Le temps de sortir l’appareil, il commençait déjà à s’estomper mais nous l’avons quand même pris en photo, c’est suffisant pour l’apercevoir. Une belle manifestation céleste.

Conclusion

En résumé, les origines du poisson d’avril remonteraient au XVIe siècle en France, et seraient liées à des changements dans le calendrier et à des traditions de cadeaux pour le nouvel an. Cette tradition ludique serait associée à diverses explications, telles que le signe zodiacal du poisson, l’ouverture de la saison de pêche en avril et la fête de Pâques. L’expression « poisson d’avril » remonte à des expressions anciennes signifiant tromperie ou mystification. Toutefois, de nos jours, le poisson d’avril est une occasion pour s’amuser, faire des blagues et est devenu un élément emblématique de cette tradition annuelle, apportant de la légèreté avant les festivités de Pâques. Le poisson d’avril reste une tradition très populaire en France et dans d’autres pays francophones, célébrée chaque année le 1er avril. C’est est un clin d’œil historique mélangeant farces, poissons et complicité.

Cependant, il ne faut pas oublier que derrière cela, pourtant, ce cache un évènement majeur dans une religion mondiale, la religion Chrétienne avec sa fête de Pâques et la résurrection du Christ Jésus.

Le poisson est également abordé dans une perspective symbolique pour les chrétiens, étant associé à des notions telles que l’identité des premiers chrétiens pendant les persécutions romaines, la rencontre avec Jésus, l’amour et le pardon, la vie dans l’Église et la résurrection du Christ. Ces symboliques renforcent le lien entre Pâques, le poisson béni par Dieu et Jésus Christ, fils de Dieu, Sauveur, offrant aux croyants des éléments forts de réflexion et de foi.

En fin de compte, que l’on choisisse de célébrer le poisson d’avril de manière ludique et joyeuse ou que l’on réfléchisse à sa signification plus profonde dans la tradition chrétienne, il est important de se rappeler la diversité des pratiques et des croyances. Les symboles peuvent avoir différentes significations pour différentes personnes, et il est essentiel de respecter ces différences tout en cherchant à les comprendre. Que ce soit pour marquer l’arrivée du printemps, pour jouer des tours à nos proches ou pour célébrer la résurrection du Christ, le poisson d’avril reste une tradition vivante et évocatrice qui nous invite à la réflexion et à la joie.

Ne faudrait-il pas revoir cette tradition, dans laquelle un symbole en apparence anodine est utilisé de façon peut-être trop irréfléchie et remplacer ce symbole par un autre, plus respectueux de tous, pour un évènement d’avril joyeux et non moqueur ?

Fabien Marsaud disait « Tout le monde s’habitue, c’est dans la nature humaine. On s’habitue à voir l’inhabituel, on s’habitue à vivre des choses dérangeantes, on s’habitue à voir des gens souffrir, on s’habitue nous-mêmes à la souffrance. On s’habitue à être prisonniers de notre propre corps, ça nous sauve. »

Ne faudrait-il pas se déshabituer ?

En conclusion, il est primordial de se questionner sur les traditions que nous perpétuons et d’en comprendre le sens profond. Bien que le poisson d’avril soit une tradition ludique, il est essentiel de ne pas oublier les valeurs et les symboles associés à la fête de Pâques. Il est possible de réinventer les traditions pour les rendre plus inclusives et respectueuses pour tous. Il est donc légitime de remettre en question la pertinence et la durabilité de certaines traditions, et de chercher à les renouveler de manière plus réfléchie et respectueuse.

S’abonner
Notification pour
guest
Votre prénom ou vos initiales
entrez un mail valide pour être notifié des réponses à votre commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager
VOUS AIMEREZ AUSSI
VOUS AIMEREZ AUSSI
Dans la Tri-Unité Holistique de l'Être
Dans la Tri-Unité Holistique de l’Être

Le blog « Dans la Tri-Unité Holistique de l’être » by Hakovena propose une exploration fascinante des différentes dimensions de l’être humain, en mettant d’abord en lumière la trinité, composée du corps, de l’esprit et de l’âme, tout en soulignant l’importance d’explorer et de comprendre ces aspects interconnectés pour favoriser le bien-être physique et énergétique de l’être dans sa globalité.

Lire la suite »
Accompagnement Renouveau énergétique
Accompagnement Renouveau énergétique

Accompagnement Renouveau énergétique Accompagnement Renouveau énergétique – à distance Accompagnement « Renouveau énergétique »  – L’accompagnement « Renouveau énergétique » est conçu pour vous aider à retrouver un équilibre positif pour vous et votre maison en 4 semaines. Il comprend des soins énergétiques, des échanges, de l’écoute, de l’accompagnement et

Lire la suite »
Cet accompagnement individuel est un révélateur de lumière sur votre chemin de vie, il va venir soutenir votre évolution personnelle et vous aider à rencontrer la lumière d’amour qui est en vous. Cet accompagnement se déroule à distance pendant trois mois.
Accompagnement Harmonisation de l’être – à distance

Accompagnement Harmonisation de l’être Accompagnement Harmonisation de l’être – à distance Accompagnement « Harmonisation de l’être » – L’accompagnement « Harmonisation de l’être » se déroule en 4 séances (1 mois) soit une séance par semaine. Il comprend des soins énergétiques pour éliminer les énergies négatives, rééquilibrer vos centres énergétiques

Lire la suite »
Panier