LE BLOG

Dans la Tri-Unité Holistique de l'être

By HAKOVENA

Fruit de mon travail, de mes apprentissages, de mes expériences, de mes découvertes et de mes lectures... que je vous partage ici.
Hakovena - puce magie
Toutes les catégories
Recherche par mot clé

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Dans cet article, nous explorons la corrélation entre les émotions refoulées et les maladies physiques, la somatisation des maladies et la signification du mal-a-dit en énergétique. Notre corps exprime à travers des maux physiques les émotions refoulées, les rancœurs et les conflits non résolus. Les soins énergétiques sont une des solutions qui existent pour libérer ces charges énergétiques et permettre à notre être authentique de briller. Les racines de nos maux physiques résident souvent dans des schémas comportementaux, des croyances et des traumatismes transmis à travers les générations. En changeant notre vision sur nos maux physiques, nous acceptons que notre corps soit le messager de notre âme. Chaque maladie, chaque douleur, est une occasion d’évoluer, de grandir et de transcender. Découvrez comment les maux du corps sont les mots de l’âme et les dits des corps.

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Somatisation Signification :

La somatisation est un terme fréquemment utilisé en psychologie pour décrire la conversion des conflits psychiques en symptômes physiques. Les problèmes psychiques peuvent s’exprimer par des troubles de l’humeur, des comportements et des troubles physiques. Les symptômes de somatisation peuvent être causés par le stress, l’anxiété, la dépression, les traumatismes émotionnels, les conflits interpersonnels et familiaux. Déversés sur le corps, ils peuvent créer des maux d’estomac, des maux de tête, des douleurs dorsales et cervicales, des problèmes articulaires, des problèmes respiratoires et autres symptômes résultant de la connexion entre l’esprit et le corps.

Mal-a-dit signification :

En énergétique, le mal-a-dit est considéré comme une manifestation physique d’un déséquilibre énergétique dans le corps. Selon cette définition, les émotions refoulées, ou non exprimées, peuvent se manifester sous forme de maladies physiques. Les émotions telles que la colère, la tristesse, la peur et l’anxiété peuvent causer des blocages énergétiques dans le corps, ce qui peut entraîner des douleurs physiques, des maladies et d’autres problèmes de santé.

Voyons maintenant comment et quand le corps parle et la signification émotionnelle des maux physiques.
­

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Quand le corps somatise le mal-a-dit :

Dans une approche corps-âme, les émotions refoulées, les rancœurs, les conflits non résolus et les blessures passées, peuvent être à l’origine de nombreux problèmes de santé. Notre corps exprime à travers des maux physiques les émotions que notre âme ne peut pas toujours verbaliser. Chaque douleur, chaque symptôme, est un signal de notre être intérieur qui cherche à nous communiquer quelque chose d’essentiel.

Les soins énergétiques peuvent nous aider à nettoyer les mémoires émotionnelles, y compris les mémoires émotionnelles transgénérationnelles, qui influent sur notre santé physique et mentale. En libérant ces charges énergétiques, nous pouvons permettre à notre être authentique de briller.

Les racines de nos maux physiques se trouvent souvent dans des schémas comportementaux, des croyances et des traumatismes transmis à travers les générations. Les soins énergétiques nous guident vers la compréhension, la guérison et la transformation.

Changer notre vision sur nos maux physiques c’est accepter que notre corps est le messager de notre âme.

Cependant, le lien entre les émotions et les maladies est complexe et varie d’une personne à l’autre. Les réactions aux émotions et aux situations stressantes peuvent ainsi différer d’une personne à l’autre.

Chaque maladie, chaque douleur, est une invitation à libérer ce qui bloque ou perturbe notre être intérieur, des opportunités pour évoluer, grandir, et transcender.

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Les maux du corps, les mots de l’âme, les dits des corps :

Les maux du corps peuvent souvent révéler des émotions refoulées et des désaccords intérieurs. Jacques Martel, dans son ouvrage, explore cette relation entre les émotions et les différents maux corporels. Voici quelques exemples de ces relations :

Les maux de tête sont souvent liés à des émotions refoulées, des hésitations et des doutes. Ils peuvent également être causés par un manque d’ancrage et une incapacité à prendre des décisions. On utilise souvent l’expression “ça me prend la tête” pour décrire cette sensation.

Les otites à répétition peuvent être associées à quelque chose que l’on ne veut pas entendre ou à un refus d’écouter attentivement.

Les douleurs dentaires, les aphtes et les abcès peuvent être le résultat de situations ou de personnes face auxquelles on n’ose pas s’exprimer.

Les maux de gorge et les angines sont souvent causés par une difficulté à exprimer nos sentiments ou nos pensées. Ils peuvent être le résultat de quelque chose que l’on n’a pas osé dire et que l’on a gardé pour soi. C’est là que l’expression “l’avoir en travers de la gorge” prend tout son sens.

Les problèmes liés à la thyroïde sont souvent liés à un besoin de fuir ou de ralentir. Ils peuvent être accompagnés d’une profonde tristesse de ne pas avoir pu communiquer ce que l’on aurait voulu dire. On peut se sentir lent par rapport aux attentes des autres, impuissant et coincé dans une situation. Cela peut également se traduire par des difficultés à s’affirmer et à se sentir écouté. Une déception ou une injustice non exprimée peut également rester en travers de la gorge.

Les problèmes respiratoires reflètent souvent notre difficulté à nous protéger du monde extérieur.
Les poumons sont liés à notre besoin d’espace et de liberté dans nos relations avec les autres. Les problèmes bronchiques peuvent être causés par un manque d’espace.
Les allergies cutanées et respiratoires montrent également notre relation défensive et agressive envers le monde extérieur.

Les problèmes de peau révèlent notre insatisfaction dans nos échanges avec le monde extérieur. Ils peuvent résulter de conflits de séparation et d’une difficulté à dire non, à respecter nos limites et à s’aimer avant les autres. Ils peuvent aussi être le résultat d’anxiété, de peur de l’avenir et de difficultés à s’exprimer.

L’impatience et l’énervement face à l’incapacité de résoudre une contrariété peuvent également jouer un rôle. Des séparations, des deuils ou une rupture de contact avec un être cher peuvent également avoir un impact.

Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou de la difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus “en elle”. Les querelles ou les tensions familiales peuvent être ressenties par l’enfant, créant ainsi un sentiment d’insécurité qui se manifeste par l’eczéma.

L’acné est une manière indirecte de repousser les autres par peur d’être découvert et de montrer sa véritable nature. En rejetant notre propre image, notre personnalité ou notre nouvelle apparence, nous créons une barrière pour empêcher les autres de s’approcher de nous. La honte des transformations corporelles et la difficulté à être soi-même contribuent également à ce rejet. Certains refusent de ressembler au parent du même sexe.
Le psoriasis est souvent présent chez les personnes hypersensibles qui se sentent mal dans leur peau et qui aimeraient être quelqu’un d’autre. Elles ne se sentent pas reconnues et souffrent d’un problème d’identité. Le psoriasis agit comme une cuirasse pour se défendre. Ces personnes ont besoin de se sentir parfaites pour être aimées et elles peuvent avoir des conflits de séparation, souvent avec différentes personnes, ou un ancien conflit non résolu qui est réactivé dans une nouvelle situation de séparation. Elles se sentent facilement rabaissées ou rejetées, ce qui les pousse à se protéger et à mettre une barrière pour éviter tout rapprochement physique et protéger leur vulnérabilité.

Les problèmes de peau sont souvent liés à un conflit de séparation mal géré ou mal vécu, que ce soit par la mère ou par l’enfant. Il peut également s’agir de la peur de rester seul et d’un manque de communication. Les personnes concernées peuvent porter trop d’attention à ce que les autres pensent d’elles.

Les ballonnements sont souvent liés à des exigences personnelles élevées, une empathie mal gérée, un perfectionnisme, des problèmes liés à la maternité et au chakra sacré. On utilise l’expression “avoir la boule au ventre” pour décrire ce sentiment.

Les maux du foie sont généralement causés par une colère retenue, un sentiment de rancune et des difficultés à s’adapter aux changements professionnels ou familiaux. Ils peuvent également résulter d’un sentiment de manque constant ou de la peur de manquer, d’une tendance à juger les autres ou à se plaindre fréquemment.

Les problèmes d’estomac sont souvent liés à une difficulté d’adaptation aux nouvelles situations. La vésicule biliaire, quant à elle, est associée à l’extérieur, à la vie sociale, à la lutte, aux obstacles, au courage, à la sensation d’être envahi, à l’esprit de conquête, à l’angoisse, à l’inquiétude, au sentiment d’injustice, mais aussi à l’agressivité rentrée et ruminante, au mécontentement retenu. On dit par exemple “se faire de la bile” pour décrire ce sentiment. Ces problèmes peuvent résulter d’une retenue à passer à l’action ou de difficultés à faire un choix par peur de se tromper.

Les maux du gros intestin indiquent que nous retenons les choses et avons du mal à les évacuer.

Les infections urinaires récurrentes sont souvent liées au sentiment d’avoir nos limites territoriales envahies et à la difficulté de trouver ou de prendre notre place.

En ce qui concerne les bras, il existe de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes. Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi qu’à l’autorité et au pouvoir. Les douleurs aux bras peuvent être liées à une difficulté à aimer ce que nous devons faire, à se sentir inutile, à douter de nos capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle-même et à se complaire dans ses souffrances. Certaines personnes se sentent obligées de s’occuper des autres. Elles peuvent également ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’elles sont le “bras droit” de quelqu’un. Elles ont du mal à prendre les autres dans leurs bras et à leur montrer de l’affection. Elles s’empêchent de faire des choses pour elles-mêmes en raison des jugements négatifs et des interdictions qu’elles ont vécues pendant leur enfance, ce qui a été blessant pour elles. Elles ne se permettent pas de prendre ou peuvent regretter d’avoir pris quelque chose, ou penser qu’elles n’ont pas mérité ce qu’elles ont obtenu. Tout cela est lié au fait d’avoir été jugé par leurs parents. Certaines personnes veulent emprisonner quelqu’un dans leurs bras pour l’avoir sous leur contrôle, mais ont dû le laisser s’envoler, ce qui les empêche de l’aimer et de le protéger (comme un enfant, par exemple). Elles peuvent aussi vivre une situation d’échec et être tentées de baisser les bras.

Les genoux sont souvent associés à un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre. Les douleurs aux genoux, les genoux qui flanchent ou craquent, les douleurs aux ménisques suggèrent un refus de se mettre à genoux (de se soumettre) ou de céder. Cela peut être dû à la fierté, à un ego fort, à un caractère inflexible ou, au contraire, à une situation que l’on subit sans oser rien dire ou dans laquelle on se maintient par obstination. Nos genoux nous montrent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation. Les personnes peuvent avoir du mal à accepter les remarques ou les critiques des autres, des problèmes avec l’autorité et la hiérarchie, des problèmes d’ego et d’orgueil, ainsi que la nécessité de s’incliner pour avoir la paix. Elles peuvent également ressentir une ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure, de l’entêtement, de l’humiliation, de la culpabilité d’avoir raison ou de la colère d’être trop influençable.

Les douleurs dans les pieds et les chevilles peuvent être une incapacité à avancer. Les douleurs lombaires peuvent indiquer une peur de l’avenir, du changement et de manquer d’argent. Les douleurs cervicales et la raideur de la nuque peuvent être liées à l’intransigeance et à la rigidité. Les douleurs aux épaules peuvent être le signe d’un conflit avec l’autorité et d’un fardeau que l’on porte sur soi. Ces douleurs peuvent survenir lorsque l’on se sent écrasé, sans soutien et responsable du bonheur des autres. Elles peuvent également se manifester lorsqu’on nous empêche d’agir ou que l’on nous impose des choses.
En cas de situation que l’on souhaite changer mais qui est bloquée par un manque de confiance en soi, on peut ressentir des douleurs aux épaules. De plus, si l’on ne se sent pas aidé, si l’on prend tout sur soi et si l’on se sent dominé sans oser réagir, cela peut provoquer des douleurs aux épaules. Des douleurs aux trapèzes peuvent être le résultat d’une rétention de colère, y compris envers soi-même. Bloquer ses épaules peut être une façon de s’empêcher d’aller de l’avant et de faire ce que l’on souhaite vraiment. Les difficultés ou impossibilités à lever le bras peuvent être liées à un conflit profond avec sa famille et à une difficulté à être indépendant.

Les problèmes au niveau des articulations peuvent être liés à un conflit de dévalorisation. Les hernies peuvent résulter d’une détresse interne qui demande à être libérée. Elles peuvent également être liées au désir de quitter une situation dans laquelle on se sent coincé par peur de manquer de quelque chose, souvent au niveau matériel. Les hernies indiquent aussi un certain degré d’auto-punition et une incapacité à réaliser certaines choses que l’on voudrait accomplir. Selon l’emplacement de la hernie, son message émotionnel peut être plus précis : une hernie inguinale peut être la manifestation d’une difficulté à exprimer sa créativité et d’un secret qui nous fait souffrir ; une hernie ombilicale peut refléter une nostalgie du ventre maternel et un refus de la vie ; une hernie discale peut être liée à un conflit intérieur, à une surcharge de responsabilité et à un sentiment de dévalorisation ; une hernie hiatale peut résulter d’un blocage dans l’expression de ses sentiments et d’une volonté excessive de contrôler sa vie.

En énergétique, certains praticiens, comme les magnétiseurs, considèrent que chaque organe et partie du corps peuvent être liés à un blocage émotionnel résultant d’un besoin non satisfait.

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Les blessures émotionnelles et le mal-a-dit

La vision de l’énergétique sur les blessures émotionnelles :

La blessure d’injustice englobe diverses formes de souffrance émotionnelle telles que le sentiment d’injustice, la victimisation, l’oppression et l’inégalité. Ces expériences peuvent entraîner des comportements rigides par peur de revivre cette injustice.

Sur le plan énergétique, la blessure d’injustice est considérée comme une blessure émotionnelle profonde qui peut avoir des conséquences significatives sur la santé mentale et émotionnelle. Les symptômes couramment associés à cette blessure comprennent l’épuisement professionnel, les problèmes cutanés, la nervosité, l’insomnie, une vision altérée et des problèmes de circulation sanguine.

La blessure d’injustice peut aussi se répercuter sur la vésicule biliaire, la gorge, la glande thyroïde.

De plus, la blessure d’injustice peut aussi provoquer un stress chronique. La blessure d’injustice peut aussi être une blessure karmique et transgénérationnelle.

Il est important de reconnaître que la prise de conscience et l’écoute de soi sont essentielles dans le processus de guérison de la blessure d’injustice. Cela implique de reconnaître et de valider nos propres sentiments d’injustice, ainsi que ceux des autres.

La guérison de cette blessure peut nécessiter un travail en profondeur sur les émotions et une réflexion sur les schémas de pensée liés à l’injustice. Il est souvent utile de faire appel à différentes approches thérapeutiques (thérapie cognitive et comportementale, méditation, soin énergétique…) pour traiter ce traumatisme.

Ainsi, les soins énergétiques peuvent nous aider à rétablir l’équilibre et l’harmonie dans notre être, en nous aidant à libérer les émotions refoulées liées à la blessure d’injustice.

En fin de compte, la guérison de la blessure d’injustice est un processus individuel.

La blessure de rejet et d’abandon trouve souvent ses racines dans des expériences émotionnelles passées où on a pu se sentir indésirable ou délaissée. Ces traumatismes peuvent influencer la perception de soi, pouvant engendrer des sentiments d’insécurité, de peur d’être abandonnée ou d’inadaptation.

D’un point de vue énergétique, ces blessures sont associées au chakra sacré, situé dans la région abdominale. Les déséquilibres de ce chakra peuvent alors se manifester physiquement par des troubles tels que des problèmes digestifs, des maux de ventre, voire des affections souvent à répétions comme les mycoses ou les cystites, etc.

La guérison de cette blessure implique souvent un travail émotionnel approfondi, combiné à des approches thérapeutiques et holistiques comme la méditation ou les traitements énergétiques. En reconnaissant et en traitant ces blessures, il est possible de favoriser un réajustement énergétique ainsi qu’une amélioration du bien-être physique et émotionnel.

Il est important d’écouter attentivement votre être, car vous êtes constitué de plusieurs corps interconnectés. Parfois, lorsqu’un traumatisme se manifeste dans votre corps physique, il est crucial de reconnaître que cela peut être le reflet d’un déséquilibre énergétique, émotionnel, éthérique ou causal. Les traitements énergétiques deviennent alors essentiels pour purifier et rééquilibrer vos différents corps et chakras.

Toutefois, les signaux ne se limitent pas qu’aux symptômes physiques. Les émotions sont également des messagers précieux. Ainsi, une fatigue inexplicable peut être le point de départ, mais il peut survenir ensuite une cascade émotionnelle, à l’image de quelque chose de plus grand qui chercherait à s’exprimer et qui serait trop puissant pour être affronté seul. Le corps peut ainsi employer le sentiment de nervosité et de stress comme moyen pour vous parler et vous inviter à libérer ce qui réside en vous.

L’écoute de soi consiste donc à être conscient de ces messages, à prendre le temps de les comprendre et de percevoir ce que chaque corps vous envoie. Les soins énergétiques sont donc là pour vous aider à rétablir l’harmonie dans toutes les dimensions de votre être. Ils vous offrent aussi la possibilité de comprendre et d’apaiser ce qui résonne en vous. Pour entendre, il vous suffit simplement d’écouter attentivement les messages, le langage subtil de votre être.

La blessure de rejet, la blessure d’abandon et la blessure d’humiliation peuvent aussi causer des problèmes de confiance, de dépendance affective, de peur de l’engagement, peur de l’abandon et de difficultés à établir des relations saines, de faible estime de soi, de honte, et de difficultés à établir des relations saines. Elle peut également causer des problèmes de santé mentale tels que la dépression, l’anxiété…

La blessure de trahison peut engendrer des conséquences néfastes sur la confiance, la méfiance, la colère et la capacité à entretenir des relations saines. Elle peut également entraîner des problèmes tels que la dépression et l’anxiété.

Maintenant que nous avons exploré la somatisation des émotions par le mal-a-dit, voyons comment les soins énergétiques peuvent nous aider.

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Différentes approches pour traiter le mal-a-dit :

Le temps nécessaire pour résoudre les problèmes de somatisation peut varier. La prise de conscience de l’origine de ce problème est déjà un progrès significatif. Améliorer sa situation en modifiant ses conditions de vie et sa relation avec autrui, s’accorder plus d’attention à soi, prendre soin de soi-même, peut être le début pour entrer dans le processus pour traitement du mal-a-dit.

Plusieurs approches sont disponibles pour traiter le mal-à-dit, telles que la psychothérapie, les soins énergétiques, la méditation et le yoga. La psychothérapie vise à aider les individus à comprendre et à gérer leurs émotions, leurs pensées et leurs comportements. Les soins énergétiques visent à rééquilibrer les énergies du corps pour améliorer la santé physique et mentale. La méditation vise à calmer l’esprit et à cultiver la pleine conscience, aidant les personnes à mieux comprendre et à gérer leurs émotions. Le yoga combine les postures physiques, la respiration et la méditation pour améliorer la santé physique et mentale, réduisant le stress et l’anxiété, améliorant la flexibilité et la force physique, et favorisant la relaxation et le bien-être émotionnel.

L'importance de protéger ses énergies

Dans un souci d’équilibre émotionnel, il est crucial de mettre en place des protocoles de protection énergétique afin de préserver notre bien-être et notre équilibre émotionnel. En effet, lorsque notre énergie est altérée ou drainée par des influences extérieures, cela peut avoir un impact négatif sur notre stabilité émotionnelle et sur notre énergie. Ainsi, la protection énergétique nous permet de maintenir un état émotionnel et énergétique positif.

De plus, la préservation de notre énergie contribue également à maintenir une clarté mentale accrue. En effet, lorsque notre énergie est perturbée, il peut en résulter une pensée confuse et une rumination mentale. Ainsi, protéger notre énergie nous permet de préserver une clarté mentale adéquate et de prendre des décisions éclairées.

La protection énergétique a également un impact sur nos relations avec les autres. Les énergies négatives peuvent affecter nos relations de manière néfaste. En mettant en place une protection énergétique, nous sommes en mesure d’établir des limites émotionnelles saines, favorisant ainsi des relations saines, positives et satisfaisantes.

Pour ceux qui sont engagés dans un parcours spirituel ou de développement personnel, la protection énergétique est capitale. Elle permet d’atteindre des niveaux de conscience supérieurs et de demeurer alignés sur notre voie spirituelle.

Enfin, la protection énergétique contribue aussi à réduire le stress en minimisant l’impact des énergies négatives sur notre système intérieur. Les protocoles de protection énergétique tels que l’utilisation de cristaux de protection, les soins énergétiques d’harmonisation, la méditation, la visualisation, l’ancrage énergétique, etc. agissent comme une barrière préservant notre énergie des influences extérieures indésirables. Ces protocoles créent un bouclier nous permettant de rester centrés, équilibrés, etc.

Il est essentiel de protéger son énergie et de mettre en place des protocoles de protection énergétique.

La somatisation des maladies : l'empreinte de l'âme

Conclusion

La somatisation des maladies est un phénomène fréquent en psychologie, où les troubles émotionnels peuvent se manifester sous forme de symptômes physiques. Les troubles physiques sont donc souvent le reflet des conflits émotionnels refoulés. Les soins énergétiques peuvent aider à libérer les charges émotionnelles et vous guider vers la compréhension, la guérison et la transformation.

Il est essentiel de changer notre vision sur nos maux physiques, car ils sont les messagers de notre âme.
En effet, les maux du corps sont souvent les mots de l’âme, révélant les émotions refoulées et les conflits intérieurs. Changer notre perspective sur nos maux physiques nous permet d’accepter que notre corps est le messager de notre âme. Chaque maladie, chaque douleur, est une invitation à libérer, une opportunité d’évolution et de transcendance. Chercher la signification émotionnelle derrière nos maux physiques peut être une étape importante vers la guérison et la transformation. Puisque les maux du corps sont les mots de l’âme, écouter ces signaux peut nous conduire vers un bien-être authentique.

Vous pourrez trouver, sur mon blog, différents articles qui vous expliquent le « mal-a-dit » et toutes les perturbations et les messages que votre âme vous signale, mais aussi comment prendre la voie de la libération et de la guérison, etc.

« Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi » de Michel Odoul

Attention : Cependant, ces informations alternatives ne remplacent pas les diagnostics et les soins médicaux ou psychologiques nécessaires en cas de problème de santé. Il est toujours conseillé de consulter des professionnels de santé pour obtenir un avis médical ou psychologique approprié. »

Vous pouvez réserver un de mes soins énergétiques selon votre problématique sur le site.

S’abonner
Notification pour
guest
Votre prénom ou vos initiales
entrez un mail valide pour être notifié des réponses à votre commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager
VOUS AIMEREZ AUSSI
VOUS AIMEREZ AUSSI
Dans la Tri-Unité Holistique de l'Être
Dans la Tri-Unité Holistique de l’Être

Le blog « Dans la Tri-Unité Holistique de l’être » by Hakovena propose une exploration fascinante des différentes dimensions de l’être humain, en mettant d’abord en lumière la trinité, composée du corps, de l’esprit et de l’âme, tout en soulignant l’importance d’explorer et de comprendre ces aspects interconnectés pour favoriser le bien-être physique et énergétique de l’être dans sa globalité.

Lire la suite »
Accompagnement Renouveau énergétique
Accompagnement Renouveau énergétique

Accompagnement Renouveau énergétique Accompagnement Renouveau énergétique – à distance Accompagnement « Renouveau énergétique »  – L’accompagnement « Renouveau énergétique » est conçu pour vous aider à retrouver un équilibre positif pour vous et votre maison en 4 semaines. Il comprend des soins énergétiques, des échanges, de l’écoute, de l’accompagnement et

Lire la suite »
Cet accompagnement individuel est un révélateur de lumière sur votre chemin de vie, il va venir soutenir votre évolution personnelle et vous aider à rencontrer la lumière d’amour qui est en vous. Cet accompagnement se déroule à distance pendant trois mois.
Accompagnement Harmonisation de l’être – à distance

Accompagnement Harmonisation de l’être Accompagnement Harmonisation de l’être – à distance Accompagnement « Harmonisation de l’être » – L’accompagnement « Harmonisation de l’être » se déroule en 4 séances (1 mois) soit une séance par semaine. Il comprend des soins énergétiques pour éliminer les énergies négatives, rééquilibrer vos centres énergétiques

Lire la suite »
Panier