LE BLOG DE HAKOVENA

Fruit de mon travail, de mes apprentissages, de mes expériences, de mes découvertes et de mes lectures... que je vous partage ici.
puce magie
Toutes les catégories
Recherche par mot clé

Plainte de l'âme : le chant vibrant des abysses

Dans cet article, nous allons explorer le concept fascinant de la plainte de l’âme. Ce chant intérieur, cette vibration mélancolique qui émane de nos profondeurs les plus secrètes, résonne tel un hurlement silencieux dans l’obscurité. Elle semble provenir d’un autre temps, d’une réalité alternative où se mêlent souffrances et émotions ataviques. La plainte de l’âme a le pouvoir de susciter une nostalgie viscérale, touchant au plus profond de notre être. Cette expression aspire à être entendue, à être reconnue dans toute sa vérité intime. Si elle est ignorée, elle finit par se manifester et se matérialiser dans notre corps physique. Plongez-vous dans cet article captivant pour comprendre et éprouver la puissance de cette plainte de l’âme, trouver des pistes pour entrer en contact avec elle et la libérer.

silhouette de nuit en forêt - Plainte de l'âme : le chant vibrant des abysses

Qu’est-ce que la plainte de l’âme ?

La plainte de l’âme est une expression poétique qui évoque un cri intérieur, un murmure mélancolique, un souffle vibrant, émanant des tréfonds de notre être.

Tel un hurlement silencieux, rauque, qui résonne dans l’obscurité, semblant provenir d’un autre temps, d’une autre réalité, d’une autre dimension, d’autres incarnations, de vies antérieures, évoquant des souffrances ou des émotions ancestrales et profondes, traversant les siècles, dévoilant les tourments et les joies de vies passées.

Cette plainte déchirante a le pouvoir de toucher, de résonner et d’éveiller en soi une nostalgie intense et profonde, un sentiment de douleur indicible, touchant les fibres les plus sensibles de ceux qui l’entrevoient et ressentent cette plainte intérieure.

Elle aspire à être entendue, à être comprise dans toute son intimité et sa singularité. Une expérience intime et intérieure, propre à chaque individu.

Si nous ignorons cette plainte, elle finira par se manifester, se matérialiser, impactant notre corps physique et notre vie présente.

silhouette dans la nuit. Plainte de l'âme : le chant vibrant des abysses

Comment cela se manifeste ?

Cela peut se manifester par un moment d’insomnie où vous essayez de comprendre pourquoi vous ne parvenez pas à dormir. Vous vous divertissez en écoutant de la musique, en regardant des vidéos et en naviguant sur les réseaux sociaux, mais cela ne vous aide pas à vous endormir. Finalement, vous ressentez le besoin d’écrire et demandez à être guidé sur le chemin de la lumière et de l’amour.

Puis, des pensées viennent, vous souhaitez vivre dans l’amour et le bonheur avec votre famille, principalement vos enfants et votre mari, que vous avez sans doute souvent perdus dans des vies antérieures.

Vous tentez désespérément de dormir en écoutant de la musique apaisante, puis des souvenirs semblent remonter de vies passées pendant la Première Guerre mondiale par exemple.

Vous pourriez commencer à vous demander ce que vous pourriez écrire et même ce que votre âme pourrait bien vouloir vous dire. Alors vous décidez simplement de l’interroger et de faire de même avec vos guides et votre ange gardien sur ce qu’ils ont à vous dire.

Après tout, vous éprouvez parfois des difficultés à exprimer des mots et des émotions qui se trouvent au fond de vous.

Vous pouvez vous questionner sur votre vie, sur votre véritable essence et vos aspirations profondes. Vous pouvez chercher des réponses sur la manière d’avancer plus rapidement et pleinement dans la lumière, l’amour, la vérité et la justice. Vous pouvez, à cet instant, être conscient du jour qui se lève et de la solitude qui règne autour vous alors que tout le monde dort.

Vous pouvez ressentir une connexion profonde avec la mélodie que vous écoutez, qui vous évoque la mélancolie, la peine, le désespoir, la douleur, la solitude, mais aussi l’espoir et l’amour que vous avez peut-être a connus dans une vie passée.

Vous pouvez vous demander aussi si vous devez encore en apprendre davantage sur d’anciennes vies.

Vous vous rappelez à vous-même que tous ceux que vous avez aimés et perdus sont toujours présents d’une manière ou d’une autre.

Vous pouvez même reconnaître que vous ne pouvez pas forcément être tenu pour responsable de la perte de vos proches et que vous devez vous libérer du passé pour avancer.

Vous pouvez exprimer le désir de vivre pleinement ces retrouvailles, au-delà du temps et de l’espace, de recommencer et d’aimer simplement dans cette nouvelle vie. Vous pouvez placer votre foi en Dieu, en l’univers, pour guider vos pas.

À l’image de cette personne que pouvez être maintenant, ce sentiment, comme venu d’un autre temps, peut être ainsi, une plainte de votre âme, un cri venant de l’intérieur, un besoin de libération pour une guérison.

silhouette en forêt - Plainte de l'âme : le chant vibrant des abysses

La plainte de l’âme d’une autre vie

Lorsque les souffrances et la culpabilité de vies antérieures sont à la source des plaintes de l’âme, cela peut avoir un impact significatif sur la situation présente. Pour illustrer cela, je vais vous raconter un souvenir de vie antérieure. J’ai choisi de donner pour identité « Elénora » à cette incarnation.

« Du fond de sa cellule, de sa solitude, de sa culpabilité, Élénora pensait souvent à son enfant. Elle n’avait cessé de revivre ce jour funeste où, en voulant le protéger, elle avait finalement tout gâché. Tout avait été perdu ce jour-là, même son enfant. Elle se demandait ce qu’il était devenu, ainsi que les autres membres de sa famille. Elle n’avait pas pu garder le contact avec eux, ni entendre le son de leurs voix, ni revoir leurs visages, ni entendre leurs rires dans la cuisine, ni consoler leurs cœurs, ni sécher leurs larmes. Elle n’avait plus jamais pu les prendre dans ses bras ni soigner leurs blessures. Du fond de sa sombre et sale cellule, où les insectes se baladaient comme dans les rues de Paris, Élénora imaginait leurs vies sans elle. La vie ne les avait pas épargnés. Élénora ne les avait pas épargnés avec ses actes et elle ne pouvait se pardonner. Elle avait été si égoïste, laissant parler sa colère et sa haine. Elle avait oublié l’amour, ce jour-là : l’amour pour son prochain, quel qu’il soit. Elle regrettait tant de choses… Si seulement elle avait su ! Elle aimait son enfant, elle les aimait tous. Elénora avait tant à dire à son enfant, du fond de sa cellule, mais même écrire lui était interdit. Alors, maintes et maintes fois, elle l’écrivait dans ses pensées, car les pensées seules lui étaient autorisées. Elle rêvait de la vie qu’ils auraient pu avoir, si les choses avaient été différentes, à quel point ils auraient été heureux, tous ensemble, s’ils avaient su tout cela avant.  Elle les aimait tant, elle avait tant à se faire pardonner ! Mais comment leur dire, aujourd’hui, alors qu’il était trop tard, tout ce qu’elle n’avait pas pu leur dire du fond de sa sombre cellule ? Elle avait versé tant de larmes pour eux et pour elle !

En dehors des rats, de sa solitude, de sa culpabilité et surtout de son chagrin, Élénora n’avait eu que des compagnons d’infortune. Toutes les atrocités commises sur son enfant et sur tant d’autres enfants l’avaient remplie de colère, d’une haine incontrôlable qu’elle ne s’expliquait pas, même du fond de sa cellule. Emprisonnée seule dans sa cellule, avec pour seul parfum une puanteur insupportable et pour seul contact son geôlier, elle gardait ses pensées et son amour tournés vers eux. Elle caressait l’espoir, au fond d’elle-même, de les retrouver un jour, même si elle savait que cela ne se réaliserait jamais. Les nuits étaient froides, sa couche immonde, le sol et les murs grouillaient parfois de mille pattes, et ce trou dans le mur laissait sortir rats et araignées à la recherche de nourriture. L’assiette immonde, dans laquelle la bouillie étrange était servie, moisissait. Même son verre, avec un fond d’eau, sentait mauvais. Mais tout cela n’était rien comparé à la souffrance de leur absence et à l’immense culpabilité qui submergeait son cœur.

Élénora se sentait morte à l’intérieur d’elle-même, enterrée vivante dans sa cellule sombre. Elle était seule au monde, malgré les rares visites pour le repas, malgré les bruits lointains, venant parfois des autres cellules. Au fond de son cœur, elle était plus prisonnière que jamais de sa culpabilité et, parfois, la colère contre elle-même se manifestait. Noyée dans son chagrin pendant des jours, elle sombrait dans sa cellule qu’elle pensait avoir amplement méritée.

 De son enfant, elle aurait tant voulu se faire pardonner de n’avoir rien vu venir, alors qu’elle en avait le pouvoir. Elle luttait pour se relever, pensant qu’il était en sécurité. Elle l’avait compris trop tard, trop confiante, pendant qu’elle était occupée ailleurs. Elle n’avait jamais imaginé que de telles choses pourraient se produire près de lui. Il semblait tellement l’aimer son enfant et elle ne s’était pas douté une seule seconde qu’il puisse être victime de telles horreurs. Son garçon, ses enfants chéris, elle s’était montrée si sotte ! Comment pourraient-ils lui pardonner tout le mal qu’elle leur avait fait ? »

Dans cette incarnation passée, l’âme a connu une profonde douleur intérieure, causée par les conséquences de ses actions passées. Ces souffrances et cette culpabilité l’ont poursuivie jusqu’à son incarnation actuelle. Elénora a connu, ressenti un profond sentiment de détresse et de regret, qui a alimenté son âme.

Cependant, il est essentiel de souligner que la prise de conscience de ce souvenir représente, pour l’âme incarnée actuellement, une opportunité de comprendre les origines de sa souffrance présente. Cela lui permet ainsi d’amorcer un processus de guérison et de transformation, en travaillant sur les leçons inachevées de sa vie antérieure.

Cette histoire est là pour rappeler l’importance de reconnaître l’existence des vies antérieures et leur influence sur notre réalité actuelle. Cela invite également à prendre en compte la dimension spirituelle de notre être, afin de comprendre et de guérir les blessures profondes de notre âme.

Une blessure telle que celle-ci cumulée à de nombreuses autres douleurs et souffrances, peut venir déclencher la plainte de l’âme qui, en s’incarnant, n’était pas guérie de ce passé douloureux.

Une prise de conscience, que dans sa nouvelle incarnation, l’âme, doit alors travailler, pour se libérer, se guérir, tout en acceptant le côté sombre que, sous l’incarnation d’Elénora elle avait expérimenté. L’âme avait, d’une certaine manière, eu l’impression de payer fortement et douloureusement ce mauvais choix émotionnel et réactionnel, par la perte de ceux qu’elle aimait. Et même si ce qu’elle avait fait était, à la base, un acte d’amour protecteur, le résultat pour l’âme avait été finalement ressenti comme un échec. Ce n’est jamais simple pour une âme lumineuse d’expérimenter les actes de la lumière non éclairée. Même si le point de départ était l’amour, ce mauvais choix  est alors inacceptable pour elle. Cette plainte de l’âme va donc rester dans les profondeurs intérieures de sa nouvelle incarnation, puis des évenements de la vie, l’évolution de l’humanité en générale vont venir arracher ce cri des profondeurs, pour qu’elle puisse lâcher sa plainte jusqu’à au pardon.

silhouette en train d'écrire - Plainte de l'âme : le chant vibrant des abysses

Vibrer la plainte de l’âme

Pour vibrer la plainte de l’âme, il convient d’entrer en contact avec nos profondeurs les plus secrètes et d’écouter attentivement ce cri intérieur. Voici quelques pistes pour y parvenir : –

– La méditation : Prenez le temps de vous connecter à vous-même, de fermer les yeux et de vous plonger dans le silence intérieur. Laissez émerger les émotions et les sensations qui viennent à vous, sans jugement ni résistance.
– L’écriture : Mettez vos pensées et vos émotions sur papier. Laissez votre plume se promener et exprimer librement vos ressentis les plus profonds. Vous pouvez aussi écrire des poèmes, des chants ou des textes inspirés par cette plainte de l’âme.
– La créativité : Exprimez vos émotions à travers une activité artistique qui vous parle : la danse, la peinture, le chant, la sculpture, etc. Laissez votre âme s’exprimer à travers la forme d’expression artistique qui vous correspond le mieux.
– L’écoute de musique : Cherchez des mélodies qui résonnent avec votre plainte intérieure. Écoutez attentivement les paroles et laissez la musique vous emporter, vous envelopper, en vous permettant de vous connecter à vos émotions les plus profondes.
– La connexion avec la nature : Sortez dehors et trouvez un endroit calme où vous pourrez vous retrouver en connexion avec la nature. Écoutez les bruits, regardez les couleurs et laissez la beauté du monde extérieur vous toucher à un niveau profond.
– Les lectures akashiques : Vous pouvez aussi faire appel à un thérapeute/praticien des lectures akashiques, pour aller chercher des réponses à votre plainte de l’âme, à vos questions et partir ainsi en quête de libération et de guérison.

L’objectif est de vous permettre de prendre conscience de cette plainte de l’âme, de la ressentir et de la libérer. Laissez-vous guider par vos instincts et votre cœur pour trouver les méthodes qui vous conviennent le mieux. Soyez ouvert et bienveillant envers vous-même dans ce processus de « vibration » de la plainte de l’âme, sachant que cela peut être un cheminement à la fois profond et libérateur.

Conclusion

En conclusion, quand l’âme se plaint, une poésie s’éveille, libérant un chant vibrant des abysses de notre être. Tel un cri rauque, silencieux, il résonne dans le noir, tout droit venu d’un autre temps, d’une dimension parallèle. Dans ses notes millénaires, il transporte douleurs et émois ancestraux. Cette plainte profonde de l’âme a le pouvoir de réveiller en nous une nostalgie infinie, touchant les cœurs les plus sensibles. Elle aspire à être écoutée, à être comprise dans toute sa singularité et son intimité. Si elle est ignorée, elle se manifestera, prenant corps à travers notre enveloppe physique.

Dans cet article, nous avons donc exploré la puissante notion de la plainte de l’âme. Ce chant vibrant des abysses résonne, tel un hurlement silencieux, provenant d’un temps et d’une réalité qui nous dépasse. Cette plainte recherche notre écoute, notre compréhension et nous pousse à plonger au plus profond de notre être pour la libérer. Si nous ne lui accordons pas l’attention qu’elle mérite, elle finira par se manifester et impacter notre vie présente. Pour vibrer cette plainte de l’âme, il est essentiel d’entrer en contact avec nos profondeurs les plus secrètes et de trouver les méthodes qui nous aident à ressentir et à libérer cette énergie. Que ce soit par la méditation, l’écriture, la créativité, l’écoute de musique ou la connexion avec la nature, chacun peut trouver sa voie vers cette libération intérieure. En prenant conscience de notre plainte intérieure et en travaillant sur sa guérison, nous pouvons entreprendre un processus de transformation qui nous permet de vivre pleinement et de trouver la paix intérieure. En explorant nos vies antérieures, nous pouvons également comprendre les origines profondes de notre souffrance actuelle et commencer à guérir.
Alors n’hésitez pas à explorer les émotions profondes et les souffrances que vous pouvez ressentir à un niveau spirituel, émotionnel…

« N’attends de ton passé, héritage ou leçon, que si de lui, tu t’arraches sans plainte. » de Gabor Garai
« Bernard Lavilliers – Noir et blanc la musique est un cri qui vient de l’intérieur »

S’abonner
Notification pour
guest
Votre prénom ou vos initiales
entrez un mail valide pour être notifié des réponses à votre commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager
VOUS AIMEREZ AUSSI
VOUS AIMEREZ AUSSI
soin énergétique bien-être impulsé
Soin bien-être impulsé

Soin énergétique Soin énergétique Bien-être impulsé – à distance – Nettoie, libère, équilibre, harmonise, active, Apaise et soulage… Un soin énergétique de douce libération. Cette prestation comprend bilan, nettoyage et soin énergétique multidimensionnel, un soin par imposition des mains impulsé par une douce énergie sacrée. Bien-être Impulsé est une méthode

Lire la suite »
Soins Triangle d'Or d'Isis
Soin Triangle d’Or d’Isis

Soin énergétique Soin énergétique Triangle d’Or D’isis – Une séance unique – à distance. Une méthode énergétique basée sur l’énergie de guérison du Triangle d’or d’Isis, vous pourrez expérimenter le renouveau et l’équilibre en libérant vos blocages énergétiques. Notre objectif est d’apaiser et d’harmoniser toutes les dimensions de votre être,

Lire la suite »
Panier